Déménager à l’étranger, oui mais où ?

Opportunités professionnelles ou simple volonté de quitter la France, nombreux sont les Français, qui chaque année, décident de déménager à l’étranger. Vivre et réussir ailleurs, c’est possible.

Déménager chez nos voisins européens

Les pays européens restent les destinations les plus en vogue. Ni trop loin, ni trop près, il suffit de parcourir quelques kilomètres pour passer de l’autre côté de la frontière. Entre 2011 et 2012, 63% des Français déménageant à l’étranger avaient choisi un pays de l’Union européenne pour poser leurs valises.

Déménager - Europe

Les Français déménagent beaucoup en Espagne : la richesse culturelle et l’accueil chaleureux que les locaux réservent aux étrangers sont deux raisons qui font du pays une destination qu’ils apprécient particulièrement. Notez que les secteurs du tourisme, du design et de la mode offrent des perspectives d’embauche intéressantes.

La Belgique est un pays qui attire également ceux qui souhaitent quitter l’hexagone. Qualité de vie exceptionnelle, capitale dynamique où il fait bon vivre, « cœur de l’Europe, plateforme tournante du commerce, marché test », acteur majeur dans la construction de l’Union européenne, le pays fait baver ses voisins européens. Les secteurs de l’industrie chimique, de l’aéronautique et de l’agroalimentaire sont très porteurs et ont permis au pays d’établir des partenariats commerciaux solides avec la France. Même avec une situation politique chaotique, la Belgique garde une bonne réputation.

C’est sans compter sur le Royaume-Uni qui se place dans le top 3  des destinations qui ont le plus de succès auprès des Français. Beaucoup souhaitent immigrer à Londres,  d’abord parce que les démarches administratives sont moins lourdes, ensuite parce qu’il est plus facile d’y monter son business. « Environnement juridique et fiscal beaucoup plus tourné vers l’entreprenariat », résultat : les Français quittent la France pour s’installer en Grande-Bretagne. Le Premier Ministre, David Cameron, avait d’ailleurs créé la polémique en promettant aux exilés fiscaux français de leur dérouler le tapis rouge à leur arrivée sur le sol londonien.

Et le maire de Londres de lui emboiter le pas. Londres serait-elle en train de devenir « la sixième ville française » ?

Déménager vers des destinations de rêve

Aux côtés de ces destinations traditionnelles, de nouveaux pays connaissent une progression considérable supérieure à 150% dans la part totale des déménagements à l’étranger. Il est vrai que certains coins du globe donnent particulièrement envie. Parmi eux, on en compte six qui séduisent chaque jour un peu plus les Français : la Côte d’Ivoire, l’Afrique du Sud, Madagascar, l’Algérie, la Thaïlande et Monaco.

Déménager - destinations de rêve

Le moral qui baisse, les hivers qui n’en finissent plus, un mal être général, une politique qui dérange à en croire les sondages,  et surtout l’envie de s’évader vers des destinations lointaines qui se fait sentir bien souvent.

Le nombre de tricolores qui ont sauté le pas croît de jour en jour. Paysages paradisiaques, économies émergentes qui intéressent davantage,  en bref, lier l’utile à l’agréable devient une tendance chez les Français qui en ont assez du stress, des klaxons et de la grisaille.

Néanmoins, certains tiennent à leur douce France et ne veulent surtout pas lui tourner le dos. Pourquoi continuerait-elle d’attirer autant de touristes si elle n’avait plus rien à offrir ? Qu’on se rassure, il existe encore des villes où il fait bon vivre.

Bons plans expat : jestocke.com (stockage, garde-meuble entre particuliers), tel4expat (téléphonie pour les expatriés), ubidoca (le courrier des expatriés), Mondizen (tous les produits français pour expatriés).

Cet été, partez en vacances en mode collaboratif

Côté météo, la France semble enfin réveillée d’un hiver glacial et interminable. Ça tombe bien les vacances sont au programme. Mais à en croire les récentes études sur les « intentions de départ en vacances », 3 millions de Français prévoient d’y renoncer cette année. Moral, porte-monnaie et compte en banque sont en berne. Pourtant, il est à prévoir que certains changeront d’avis et se décideront finalement pour un séjour de plus courte durée, notamment si le soleil est au rdv.

Alors, nous avons sélectionné quelques bons plans sur le web pour s’accorder un petit break estival à moindre coût.

Départs en vacances sur les routes de France

Départ en vacances

Cliquez ici

En juillet-août, lorsque l’on circule sur les routes de France, impossible de ne pas apercevoir ces files de véhicules remplis de bambins de tous âges, croulant sous le poids des coffres de toit et tirant remorques et autres caravanes. Pourtant, à en croire les chiffres avancés par le site blablacar.fr (covoiturage.fr), les places disponibles dans nos véhicules sont encore nombreuses. Alors pour réduire le budget transport, pensez à covoiturer.

Oui mais voilà, certains d’entre nous ont réellement besoin d’un véhicule pour les vacances. Dans ce cas, la location de voiture entre particuliers est une alternative séduisante. Les sites se sont multipliés au cours des dernières années et le processus de réservation est de plus en plus simple. Nous avons récemment testé le site buzzcar, y compris le SAV et l’assurance. Bilan : professionnalisme, écoute et convivialité.

 

Capture d’écran 2013-07-19 à 09.31.22

Enfin, on ne résiste pas à vous souffler la solution la plus maline du moment qui résoudra à la fois la question du trajet et celle de l’hébergement: Yescapa, c’est 40% moins cher que chez un loueur professionnel.

Alors pourquoi ne pas se lancer dans l’aventure des vacances itinérantes, avec des amis ou en famille.

Une façon originale de voyager et de mettre tout le monde d’accord. Monsieur rêve des massifs pyrénéens, quand madame préfère la côte sauvage bretonne. Cette année, tout est possible.

Un petit nid douillet 

Bedycasa

Les solutions classiques d’hébergement sont nombreuses. On connaît les traditionnels gîtes et chambres d’hôtes, on découvre avec plaisir des solutions alternatives qui permettent de se couler dans l’univers des locaux à des prix très raisonnables. Les sites de location d’hébergement entre particuliers affichent une offre de qualité en France (sejourning.com) et pour certains aussi à l’étranger (bedycasa).

Ceux qui préfèrent troquer le confort pour un séjour chez dame nature seront ravis de découvrir gamping, le camping chez l’habitant. Qui n’a pas songé à planter sa tente sous un pommier, dans un champ, près d’un petit village pittoresque ?

 

Aux petits oignons

Capture d’écran 2013-07-19 à 09.12.33

L’année a été longue et la morosité ambiante a tendance à miner votre moral. Quoi de plus réconfortant qu’un repas authentique préparé avec attention pour se détendre et peut-être faire des rencontres. Beyondcroissant vous propose une invitation chez un passionné de gastronomie qui cuisinera pour vous sur la route des vacances.

L’autre option pour les anti-fourneaux en vacances, le site super-marmite qui vous permettra de profiter d’une cuisine maison, locale et à petits prix.

Alors excellentes vacances à tous !

Recyclage : comment faire le tri ?

Recyclage, tri sélectif, des années qu’on nous en parle, des années qu’on peine à s’y retrouver. Faites le test autour de vous, au bureau par exemple. Observez le comportement de vos collègues à la fin du repas lorsqu’ils se dirigent vers la file de poubelles qui encombrent la cantine : hésitation, vérification sur l’affichage généralement placé au-dessus, recherche du logo dans le meilleur des cas, moment de solitude… Une minute vient déjà de filer. Du coup, votre collègue finit par envoyer le tas de détritus tout droit dans la première poubelle. Pourtant, la récup est devenue un véritable business. Que doit-on en penser ?

Le recyclage, une mine d’or

Or pendant qu’une majorité des Français se creuse la tête pour comprendre le principe, d’autres surfent sur la vague « du tri & du recyclage ».

Designers, sculpteurs, artistes, couturiers, beaucoup ont compris que la récup’ pouvait servir l’insertion sociale et parfois rapporter gros. Ils utilisent des matières recyclées pour proposer des pièces innovantes et originales qui se vendent pour certaines à prix d’or. Plus ou moins imposantes, elles reflètent bien cette volonté de créer et recréer tout en limitant le gaspillage et l’impact sur l’environnement. L’art écolo, on aime ou on n’aime pas, mais si la planète est respectée, on ne peut que valider !

david-trubridge-design
Création du designer écologiste David Trubridge

Mode et recyclage font bon ménage

Le monde de la mode n’est pas en reste. Ce qu’on appelle le green fashion, la mode éthique en français, a fait son apparition depuis quelques années et s’invite dans les pages des magazines et sur tous les podiums.

Sur la dernière Fashion Week de Berlin, les stylistes ont misé sur des créations éco-responsables ! L’éco-fashion et le design durable étaient d’ailleurs deux axes de croissance déjà bien intégrés par la capitale allemande. Matières, produits bio et parfois recyclés, le naturel a pris le dessus sur le synthétique ! Le nouveau Saint Graal.

 

Depuis plusieurs années, la marque de prêt-à-porter H&M affiche sa fameuse ligne éco-responsable « Conscious », des collections de vêtements conçus exclusivement à partir de tissus naturels ou recyclés. Coton et lin versus élasthanne ou polyuréthanne… les fibres synthétiques autrefois omniprésentes sont aujourd’hui très largement délaissées. « Synthetic is not fantastic ! »

collection conscious H&M
Collection eco-responsable « conscious » H&M

Alors évidemment la question de l’engagement des entreprises se pose. Comment faire le tri entre les marques qui pratiquent le green washing en se donnant une image écologique pour générer davantage de profits, et celles qui ont une réelle conscience éco-citoyenne ? Simple coup marketing ou réelle prise de conscience sur les dangers qu’encourt la planète ?  Le doute plane… ou pas.

 

L’aventure Switcharound

Il est des aventures que l’on suit de près. C’est le cas du service proposé par Switcharound que l’on vous propose de découvrir. Maurane a accepté de nous donner son avis. 

Switcharound, location et sous-location de logement

Trouver un logement étudiant pour quelques mois

C’est l’histoire de cette étudiante Bordelaise, Maurane, qui s’est retrouvée face à un problème que beaucoup d’étudiants connaissent : « Deux semaines avant de partir à Paris pour travailler, je n’avais toujours pas trouvé d’appartement ni de chambre pour me loger. Mais à une semaine du départ, alors que je m’étais mise dans la tête que je trouverai mon logement sur place, je suis tombée sur le site switcharound.com en surfant sur internet. » nous dit l’étudiante bordelaise.

Intriguée, Maurane a épluché les annonces de logement à Paris du site proposant un service de location et de sous-location de logements entre particuliers : « J’ai atterri sur ce site comme ça, par hasard et j’ai voulu regarder un peu ce que c’était, par pure curiosité » continue-t-elle. « Trouver un appartement pour quelques mois, c’est vraiment l’enfer, alors si le service s’en occupe pour vous et ne vous réclame pas de dossier énorme, c’est le bonheur », ajoute-elle. 

La sous-location de logements pour les étudiants

Elle s’est rapidement aperçue qu’un certain nombre d’étudiants installés à Paris proposaient de sous-louer leurs appartements sur différentes périodes, dont Céline :

« Rapidement, je me suis rendue compte que je venais de trouver « LE » bon plan logement pour quelques mois. Une solution ultra simple et surtout hyper confortable financièrement. Céline, étudiante à Paris avait prévu de partir à Londres pour faire son stage de fin d’études mais elle ne souhaitait pas se séparer de son logement parisien si difficilement acquis.

On a échangé par mail puis par téléphone pour se mettre d’accord sur les détails avant de finaliser la réservation sur le site qui règle notamment les questions relatives à l’assurance ».

Une envie de recommencer ?

Les deux étudiantes comptent bien renouveler l’expérience switcharound : « C’est une solution pratique, confortable et adaptée à tous : inscription gratuite, petit budget, rencontres sympas… » ajoute Maurane.  « Le site est top ! En plus, je communique régulièrement sur facebook avec Maurane, ma co-switcheuse. Ce qui est marrant, c’est qu’on est partie des simples échanges de mails et de fil en aiguille, on s’est liées d’amitié » explique Céline. « Je pense que pour mon prochain stage, je vais re-switcharounder! » finit Maurane.

Investir dans un parking

Dans la plupart des cas, acheter un parking est un investissement solide et rentable. Pour les petits budgets qui ne permettent pas d’accéder à des biens type appartements ou studios, l’achat de places de parking, garages ou box peut s’avérer très rentable.

Acheter un parking, un investissement simple

Quand choisir un appartement peut prendre des jours et des mois, voire des années, le choix d’une place de parking ou d’un box de stationnement est souvent beaucoup plus simple. Inutile de multiplier les allers-retours pour se décider, quelques photos du bien et une petite visite sont souvent suffisantes surtout quand on connaît bien le quartier dans lequel on investit.

Et une fois achetée, une place de parking ne nécessite pas d’entretien particulier ni de grosses réparations.

Une fois le bien acquis, sachez que la législation en matière de location de parking, garage ou box est aussi plus souple : le contenu du bail est libre et le loyer fixé par le propriétaire. Bref, une gestion bien moins contraignante que dans le cas de la location d’un appartement.

Concernant le traitement du risque de non-paiement, là encore la législation est moins stricte. Le propriétaire peut rompre le contrat, vider son espace et en interdire l’accès au locataire.

De surcroît, la demande de location pour ce type d’espaces est importante et ne cesse d’augmenter. Dans certaines zones, c’est le cas pour un garage fermé à Bordeaux, elle est même supérieure à l’offre. Les raisons sont bien connues : une densité urbaine croissante, un agencement urbain repensé et souvent résolument anti-voitures (stationnement payant, péage urbain…) notamment. En ville, la demande explose depuis quelques années et dans certains quartiers les prix s’envolent.

Comment investir efficacement ?

Comme le souligne très justement Luc Brialy, expert en placement immobilier, vous devez bien connaître le quartier où vous souhaitez investir et être attentif aux critères de localisation, de sécurité et d’accessibilité. Ils auront leur importance sur votre rentabilité notamment sur le prix d’achat et sur le prix de location que vous afficherez.

Une fois votre parking acheté, la location se fait facilement et rapidement car, contrairement aux habitations, les contrats de locations de parking sont uniquement régis par le Code Civil. Vous pouvez donc aisément déterminer la durée du contrat, la garantie et les conditions de résiliations.

Pour en savoir plus, suivez les conseils de Luc Brialy et disposez de toutes les clés pour pouvoir investir et rentabiliser votre parking en le boxant sur JeStocke.com.

Dans la pratique

Frais de notaire

Les frais de notaire sont forfaitaires. Ils peuvent largement dépasser les 5 % retenus dans le cas d’un achat immobilier classique. A titre d’exemple, pour une valeur d’achat de 10000 €, les frais de notaires sont compris entre 1200 et 1900 €.

Charges

Dans une copropriété, il faudra supporter les charges liées à l’entretien, aux éventuels travaux et à la conservation des parties communes. Elles sont souvent répercutées sur le prix de la location.

Taxe d’habitation et taxe foncière

La taxe d’habitation est payée par le/les locataire(s) (dans sa totalité s’il est seul, pour partie s’ils sont plusieurs) lorsque le parking est situé à plus d’un kilomètre à vol d’oiseau de l’habitation principale du propriétaire. Le montant varie en fonction de la commune dans laquelle est situé le parking.

Attention, la taxe foncière est toujours à la charge du propriétaire.

Impôts

Les loyers perçus sont des revenus fonciers. Ils sont soumis à l’impôt sur le revenu. Ils sont donc à déclarer annuellement (les charges locatives ne doivent pas être déclarées si vous êtes sous le régime réel). Si vos recettes annuelles ne dépassent pas 15 000 €, vous pouvez bénéficier du régime micro-foncier, renseignez-vous sur le site Service public.

TVA

Le taux de TVA applicable dans le cas d’une location de parking est de 20%. Elle n’est pas facturée si le loyer perçu par an est inférieur à 32 100 euros.

Pour la location d’une place de parking en complément d’un appartement ou d’un local non soumis à la TVA, la place de parking est exonérée de TVA.

Comment choisir un parking ?

Les bonnes affaires sont légion sur le marché. On peut considérer qu’en dessous de 10000 € en province ou de 20000 à Paris, c’est une affaire à suivre. Reste à cibler le bon quartier et à privilégier l’accessibilité du lieu : un emplacement de parking situé à proximité des sorties sera plus facilement loué.

Pour assurer un meilleur niveau de sécurité, on ne peut que vous conseiller d’investir dans un box fermé, plutôt que dans une place de stationnement à ciel ouvert. Enfin la surface et la hauteur sous plafond sont des détails à ne pas négliger. Si votre parking est trop étroit pour accueillir un monospace, vous perdrez des opportunités de location.

Etre sûr que c’est la bonne affaire

Si vous achetez votre parking 10 000 € et que vous fixez votre loyer à 60 €/mois.

Admettons que les charges et taxes s’élèvent à 120 €/an :

  • Revenu locatif : 60 x 12 = 720 euros
  • Rentabilité brute : 720/10 000 x 100 = 7,2 %
  • Dépenses annuelles : 120 euros (frais, charges, taxes)
  • Bénéfice : 720 – 120
  • Rentabilité nette : 600 € / 10 000 € x 100 = 6%

Le costockage, l’astuce pour booster la rentabilité de votre bien

JeStocke.com vous conseille également de ne pas limiter votre box, garage ou parking à une simple place de stationnement. En période de déménagement notamment, nombreux sont ceux qui recherchent des espaces vides pour stocker leurs meubles et leurs cartons. Transformer votre place de parking en garde meuble répond à un réel besoin et vous permet d’optimiser encore la rentabilité du bien. En louant votre garage fermé sur un site de costockage, vous pouvez escompter en moyenne 120€/mois de revenus locatifs dans une grande ville.

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour investir de façon intelligente dans une place de parking, un box ou un garage.

Source principale : parkingarage.fr