Les déménagements d’autrefois

De tout temps, le déménagement a souffert de mauvaise presse. Si aujourd’hui, il est la 3e source de stress chez les Français, qu’on se le dise ça ne date pas d’hier ! Retour sur les déménagements de nos aïeuls à Paris ou à New York.

entreprise déménagement
copyright : Attelage magazine

Voitures de déménagements

Autrefois, c’était aux tapissiers que l’on confiait la lourde tâche de déménager ou « transporter son ménage ». Dès le milieu du XIXe siècle, on les sollicite pour déplacer meubles et autres biens d’un logement à l’autre. Les tapissiers chargent lits, fauteuils et autres tapis à bord de voitures à quatre roues, appelées gros chariots, chariots, fourgons, camions ou simplement tapissières.

fourgon
copyright : Attelage magazine

Lorsqu’elles servent au déménagement les tapissières possèdent à l’arrière une caisse maintenue par quatre chaînes. On y dépose les objets les plus fragiles. Sans grand succès si l’on en croit Benjamin Franklin qui aurait dit : « Trois déménagements valent un incendie ».

Moving_Day_1831
Accident, Moving Day, New-York, 1859

Le travail est épuisant pour les chevaux toujours lourdement harnachés et les accidents nombreux. Parfois, les montures plient littéralement sous le poids du chargement et certaines ne se relèvent pas.

déménagement-vieux basquejpg
copyright : Attelage magazine

Déménager au printemps

A Paris, au XIXe, la plupart des déménagements ont lieu d’avril à juillet. Les scènes les plus cocasses sont fréquentes notamment dans les rues parisiennes.  Delphine de Girardin raconte dans ses Chroniques parisiennes écrites entre 1836 et 1840 : « Les grands événements de la semaine sont les déménagements ; ce qu’on a transporté depuis quelques jours de pendules, de pianos, de lits et de commodes, est inimaginable : Paris est un magasin de meubles ambulant ; les habitants de la Chaussée-d’Antin semblent fuir vers le Marais, les hôtes du Marais semblent descendre dans la Chaussée-d’Antin. C’est un immense chassé croisé. On ne peut faire un pas sans être arrêté par une voiture de déménagement ; on ne peut traverser une rue sans rencontrer un secrétaire et une commode, ou bien un canapé renversé, garni de toutes ses chaises ; chaises menaçantes suspendues merveilleusement dans les airs. Vous tournez une rue… et vous vous trouvez nez à nez avec un buste de grand homme qui marche à reculons ; à droite, s’avance un piano avec son tabouret, sa lyre et ses pédales démontées ; à gauche, paraît un guéridon qui semble demander pourquoi son marbre ne l’a pas suivi. Le croira-t-on ? Hier nous avons surpris un innocent jeune homme rajustant sa cravate devant une grande et belle glace qui marchait à pas mesurés devant lui ; cette toilette ambulante nous a fait rire. »

sous la pluie
copyright : Attelage magazine

The Moving Day

A New York, de l’époque coloniale à la fin de la seconde guerre mondiale, on déménage le 1er mai, « The Moving Day » (Le jour du déménagement). La raison de ce changement de résidence à très grande échelle s’explique aisément. C’est le 1er février, qu’on appelait parfois « The Rent Day » (le jour du loyer),  que les propriétaires décidaient des augmentations de loyers. Celles-ci devaient prendre effet quelques mois plus tard, dès la fin du trimestre. Les locataires se mettaient alors en quête de nouveaux logements moins chers. A 9h00 du matin, le 1er mai, tous les baux résidentiels de la ville arrivaient simultanément à échéance. Les grandes rues étaient alors prises d’assaut par les voitures de déménagement en tout genre. A New-York, il était fréquent de voir débarquer les fermiers de Long Island et du New Jersey qui, pour l’occasion, mettaient leurs chariots en location et faisaient grimper les prix.

Moving_Day_1856
The Moving Day à New York en 1856

Aujourd’hui pour déménager, il y a beaucoup plus simple. On réserve en quelques clics son utilitaire sur Luckyloc et on sollicite des bras en plus !

Share Button

4 Replies to “Les déménagements d’autrefois”

  1. Bonjour! et merci pour cette petite historique du déménagement depuis le temps. Alors là ça se confirme bien que c’est une étape tout à fait stressant pour les gens, depuis son existence, existe-t-il des suggestions pour remédier à ce stress?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *